Vous êtes ici : Accueil » DIAGNOSTIC PYROTECHNIQUE

DIAGNOSTIC PYROTECHNIQUE

Bombe chantier

Découverte d’une bombe sur un chantier

De nombreuses régions de France ainsi que de nombreux sites industriels, militaires, portuaires, aéronautiques, ferroviaires … ont subi des bombardements et ont été le théâtre de combats au cours des guerres passées, laissant dans le sous-sol des munitions ou des vestiges de munitions potentiellement dangereux.

En effet, on estime qu’une proportion importante de ces munitions n’a pas explosée. Elles constituent un danger grave lorsqu’elles sont accidentellement rencontrées lors de travaux, notamment de terrassement ou de forage, voire même agricoles.

20170907_141807

Magnétomètre multi-sondes

INNOGEO réalise le diagnostic pyrotechnique de site pour la détection et la localisation des objets métalliques enterrés susceptibles d’être des munitions non explosées. Il peut s’agir de bombes d’aviation ou d’obus d’artillerie, de grenades ou de mines.

Le diagnostic pyrotechnique est précédé d’une analyse des risques pyrotechniques réalisée par un chargé de sécurité pyrotechnique.

L’ensemble des opérations liées aux munitions non explosées obéit à un cadre législatif réglementaire strict.

carte magnétique

Carte magnétique

20170913_153533

radar multi-antennes

Différentes techniques géophysiques sont utilisées: le magnétomètre multi-sondes, le radar à pénétration de sol multi-antennes ou le conductivimètre pour établir une cartographie géophysique du site étudié. Celle-ci permet de détecter et de localiser les objets métalliques enterrés et de reconnaître parfois, dans une certaine mesure, les objets sans danger qui ne correspondent pas à des munitions (réseaux souterrains, débris métallique divers ..). Toutefois, cette discrimination n’est pas toujours possible, ce qui peut laisser subsister un doute sur la nature de l’objet détecté.

 dav

Sécurisation de forage

La détection est également possible pour « sécuriser » la réalisation d’un forage dans le sol. On procède alors par passes successives de détection à l’avancement du forage, le train de tiges devant être retiré du forage à chaque passe. On met en œuvre pour cela un magnétomètre qui est descendu dans le forage et permet de détecter les objets métalliques autour et sous le fond du forage. En général, la sécurisation n’excède pas 10 m de profondeur sauf si des remblaiements plus importants ont été réalisés après les bombardements.